Il faut flinguer Ramirez - Tome 01

Il faut flinguer Ramirez - Tome 01

Nicolas Petrimaux

Glénat BD

  • par (Libraire)
    31 décembre 2018

    Jacques Ramirez, citoyen des États-Unis des années 1980, est employé par la Robotop, une entreprise fabricant des aspirateurs. Il est admiré par tous ses collègues pour son savoir-faire dans la réparation des modèles défectueux -- compétence utile : le prototype du dernier modèle, celui qui doit révolutionner le secteur, tombe en panne avant la démonstration -- et détesté par son supérieur qui abuse de sa bonne volonté, vit seul, bref ! est une personne assez banale. Enfin, ce n'est pas l'avis du parrain de la mafia locale, qui reconnaît en cet expert moustachu le plus grand tueur à gage que la région ait connu, et se met en tête de lui faire la peau. Courses-poursuites, fusillades et explosions tombent sur la tête d'un Jacques qui ne dit jamais clairement s'il fut, ou non, un bandit. Un passé trouble ou un personnage troublé ? Mystère et moutons de poussière !


  • par (Libraire)
    26 septembre 2018

    Un récit qui aspire !

    Cette BD est un thriller d’une puissance cinématographique hors-norme, bourrée d’humour, très rythmée par des courses-poursuites à couper le souffle, explosives, sulfureuses, sanglantes…, découpée par des incartades publicitaires plus loufoques les unes que les autres.

    On est plongé dans les États-Unis des années 1980 avec toute l’absurdité de son système de consommation, et on se délecte des dialogues, certes un peu archétypaux, mais qui ont le mérite de faire très « couleur locale ». Il y a là un art de la mise en scène parfaitement maîtrisé, qui fait littéralement sauter le regard d’une case à la suivante, à une allure frénétique.

    Ce n’est que le premier tome, et le mystère reste (presque entier) concernant la véritable identité de Ramirez… l’apparente indifférence de ce anti-héros silencieux et touchant est relevée à la sauce piquante par les personnages hauts en couleur qui l’entourent…


  • par (Libraire)
    21 juin 2018

    Polar cinématographique rythmé et truculent, hommage aux années 80 et à Tarantino, survoltée, fun, pop et décomplexée, c'est LA BD idéale pour l'été !

    Laurent B