Le Pays des autres
par (Libraire)
8 mai 2020

coups de coeur de SOPHIE

Nous sommes en 1946 et la jeune alsacienne Mathilde vient d’épouser son amoureux Amine, un spahi marocain venu délivrer la métropole. Ils partent construire leur avenir au Maroc où la jeune femme se voit déjà comme une héroïne de Karen Blixen …
Or rapidement le couple mixte va devoir affronter les contraintes et les différences culturelles et religieuses sur toile de fond de décolonisation .
Après le prix Goncourt « Chanson douce » , l’auteur nous propose ici le premier volet de ce qui sera une trilogie et qui est inspiré par l’histoire de ses grands parents qui ont du affronter le mépris des colons mais aussi celui des nationalistes qui refusait toute référence à la France …
Roman passionnant qui met en lumière à travers cette saga familiale la difficulté mais aussi la richesse du métissage dans un contexte politique tendu et surtout il nous brosse le portrait de personnages à la fois attachants et déboussolés qui se doivent de choisir sans renoncer …

Tous les conseils de lecture

Des polars. Ils sont là sur la table de la librairie à vous attendre avec leurs titres inquiétants, leurs visuels intrigants, leurs quatrièmes de couvertures pleines de promesses, de mystères, de tension. D’inquiétude et de frayeur. Parfois, d’humour. Et vous vous trouvez bien seul(e) face à ces sombres tentations. Comment choisir l’un plutôt que l’autre ? Roman noir ? Thriller horrifique ? Suspense psychologique ?

Heureusement, vous vous trouvez dans une librairie. Une vraie. Indépendante. Animée par des libraires, figurez-vous, ces gens bizarres, qui ne se contentent pas d’être des marchands ou des vendeurs et qui LISENT. Qui ont lu. Qui ont aimé, délivrant leurs coups de cœur, leurs enthousiasmes posés sur les bouquins comme des papillons vibrants de commentaires engageants. Qui vous diront, heureux, émus, emballés, pourquoi vous aimerez le livre qu’ils vous tendent.

Une librairie. Indépendante mais pas seule, puisqu’on sait que groupés, Ensemble, on est plus forts.

Hervé LE CORRE

Voir le dossier complet