Sophie F.

Prix des libraires 2018

Héloïse d'Ormesson

23,00
par (Libraire)
2 octobre 2017

Coup de coeur de Sophie

Ce livre nous raconte de façon romancée la vie d’un homme épris d’amour et de liberté et surtout un grand poète Robert Desnos (1900-1945).
Après une enfance dans le quartier des Halles, adolescent il se retrouve sans le sou quand son père apprend qu’il veut devenir «  poète » et alors tout en écrivant il va vivre de petits boulots et fréquenter les bars de jazz, les filles faciles et faire la fête avec d’abord ses amis surréalistes comme l’intransigeant Breton puis au fil des rencontres côtoyer Man Ray, Eluard, Artaud, Picasso, Garcia Lorca ou encore Barrault …
Après «  La part des Flammes  » l’auteur nous plonge avec virtuosité dans le monde culturel des années folles jusqu’aux heures sombres de l’occupation et surtout elle nous évoque un homme attachant et viscéralement habité par les vers et même s' il a vécu fauché une grande partie de sa vie elle a été riche d‘amis et de foi en la vie.
Pour toutes ces raisons j’ai adoré ce livre et en plus il m’a rappelé un poème «  fourmi  » que j’ai appris en primaire et dont maintenant je comprends toute la force  !!!

par (Libraire)
2 octobre 2017

Coup de coeur de Sophie

Le narrateur vient d’apprendre le décès de sa belle mère Anke qui était la fille ainée de Manfred Arius, un homme que son père avait rencontré dans un camp en Allemagne…
A travers l’histoire de ces personnages et surtout avec Arius, l’auteur nous fait revivre toute l’ambiance de la Mitteleuropa de la fin du XIXe siècle à la chute du mur en s’attardant sur la révolution russe et l’emprise des soviétique sur des pays comme la Tchécoslovaquie et surtout la RDA et son impitoyable Stasi…
Ce livre est à la fois une plongée réaliste dans ces pays où les utopies politiques ont broyé beaucoup de gens, c’est aussi le portrait d’un homme qui a essayé de vivre selon ses idéaux et ses convictions, mais aussi de belles histoires d’amour qui ont bravé les interdits, le temps et les aléas de l’histoire et enfin c’est une formidable bande son qui nous joue soit une sonate de Chopin ou alors 99 luftballons de Nena.
Bref un roman que je vous invite vivement à découvrir si comme moi vous êtes intéressés par les pays de l’Est européen  !!!

par (Libraire)
2 octobre 2017

Coup de coeur de Sophie

Le jeune Deville a grandi dans un ancien lazaret transformé en asile psychiatrique.
Son compagnon et ami est un aliéné qui répète sans cesse Taba taba taba …
A la mort de sa tante le narrateur retrouve les archives familiales bien consignées dans un carnet et avec ces documents il nous raconte d’abord l’histoire de ces aïeux depuis Napoléon III mais aussi l’histoire de France et en fait celle du monde car depuis cette époque ce pays a un empire colonial qui le lie à tous les continents .
Auteur de plusieurs romans dont «  la peste et le choléra  » l’auteur nous relate avec détails et anecdotes les grands moments qui ont marqué notre pays .
C’est un livre passionnant à lire car à travers le prisme de ses ancêtres il nous résume de façon à la fois divertissante et érudite notre passé qui d’une certaine façon a des répercussions sur ce que nous vivons aujourd’hui …

Prix Goncourt des Lycéens - 2017

Flammarion

22,00
par (Libraire)
2 octobre 2017

Coup de coeur de Sophie

Ce roman se déroule des années 1930 à nos jours de part et d’autre de la méditerranée et nous relate la destinée de la famille Zekkar à travers Ali le grand-père qui lors des
«  événements  » sera un «  harki  », Hamid son fils qui débarque en France encore enfant dans un camp de transit en 1962 et Naima jeune galeriste qui ignore tout de son pays d’origine.

Alice Zeniter dans ce cinquième livre s‘est inspirée de sa propre histoire pour nous raconter cette fresque familiale qui nous retranscrit avec sincérité et humanité le difficile et douloureux parcours de personnes qui ont soutenu la France durant les deux guerres et qui ont payé cher leur soutien  …

Roman puissant et émouvant qui montre de l’intérieur l’importance de connaître ses racines mais aussi les difficultés pour assumer son héritage familial et se construire sa propre identité.

Prix Fémina 2017

Julliard

23,00
par (Libraire)
2 octobre 2017

Coup de coeur de Sophie

Henri Girard est un jeune homme fantasque, issu d’une famille aisée, il a perdu sa mère très jeune
et le 24 octobre 1941 son père, sa tante et la bonne dans le château familial d’Escoire sont sauvagement assassinés à coup de serpe.
Seul survivant, il est héritier d’une fortune mais il est surtout le seul que tout accuse et malgré ses protestations d’innocence et il est emprisonné pour ce triple meurtre.
Son avocat Maurice Garçon réussit à le faire acquitter malgré un procès a charge.
Ce jeune homme après un exil en Amérique Latine connaîtra le succès sous le pseudonyme de Georges Arnaud avec le livre «le salaire de la peur» et son adaptation au cinéma de Clouzot. Jaenada, auteur reconnu pour ces biopics sur Sulak et Pauline Dubuisson nous retrace ici le destin rocambolesque de cet homme que l’on a à la fois détesté et adulé.
Roman passionnant dans lequel il nous décrit toute son enquête minutieuse , ses doutes , ses interrogations et bien sur ses digressions coutumières et qui peut être résoudra enfin l’énigme
de savoir si Henri Girard est le «  vrai  » coupable ou pas  ?