Celle qui s'enfuyait, roman
  •  
EAN13
9782246815563
ISBN
978-2-246-81556-3
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature Française
Nombre de pages
224
Dimensions
21 x 14 x 1 cm
Poids
282 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

A l’aube, dans un paysage désert et envoûtant, une femme court. Elle vient d’échapper de justesse à un coup de fusil.
Isolée volontaire dans une des régions les plus reculées de France, Phyllis Marie Mervil, afro-américaine, est l’auteur de polars à succès. Solitaire jusqu’à la sauvagerie, prête à tout pour préserver son anonymat, elle a quitté l’Amérique en 1975, emportant avec elle un mystère qui, depuis, n’a cessé de la hanter. Phyllis sait qu’elle est poursuivie et, murée dans son secret, elle ne peut compter que sur elle-même.
Qui est cet homme invisible qui la traque comme une ombre, se rapprochant de jour en jour  ? Quel drame commun ont-ils vécu dans les années 70, époque terrible où l’Amérique se déchirait sur la question des droits civiques? Acculée, Phyllis saura-t-elle se retourner et faire face ou choisira-t-elle, une fois encore, de fuir ?
 
Thriller psychologique, Celle qui s’enfuyait est aussi un roman d’atmosphère sur fond de vérité historique. Sous la tension d’une menace permanente,  on y découvre des êtres au passé trouble, qui se cherchent et se croisent, s’aiment et se perdent. Se dessine un paradoxal éloge de la fuite, quand le désir éperdu de liberté peut devenir un enfermement, et la culpabilité un refrain impossible à oublier. La vraie menace viendrait-elle de l’intérieur ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Libraire)
13 avril 2018

Celle qui s'enfuyait

Sexagénaire, afro américaine, auteur de polars à succès, Phyllis vit recluse dans une ferme du Causse. Tous les jours à 6 heures, après avoir écrit une partie de la nuit, elle va courir avec son chien Douze mais un matin ...

Lire la suite