Sincères amitiés
32,00

Après avoir évoqué son Amérique (Sempé à New York, 2010) et célébré l’insouciance de l’enfance (Enfances, 2011), Sempé s’interroge sur les différentes règles qui fondent le rapport amical. L’humour est là qui dissimule la gravité du propos, mais le constat est lumineux : entre vanité et prétention, l’amitié des adultes est fragile. Et parce que Sempé la place au plus haut des sentiments humains, il suggère qu’elle se nourrit surtout d’instants fugaces, rares et précieux. «Rien n’est facile en amitié. Il faut de la discrétion, de la pudeur, de la fidélité», confie Jean-Jacques Sempé dans la longue conversation avec Marc Lecarpentier qui accompagne ce livre. Preuve en est donnée dans les dessins, pour la plupart inédits, qui font sourire en offrant le reflet lucide des insondables mystères de nos émotions.
Entretien avec Marc Lecarpentier
Après avoir évoqué son Amérique (Sempé à New York, 2010) et célébré l’insouciance de l’enfance (Enfances, 2011), Sempé s’interroge sur les différentes règles qui fondent le rapport amical.


What a Wonderful World !

Delcourt

24,90

Après Happy Sex et Happy Parents, Zep nous livre une nouvelle salve d'humour décapant ! Au fil d'un journal de bord quotidien (publié initialement sur le site lemonde.fr), il traite de sujets intimes ou universels comme « Pourquoi je me suis rasé la barbe », « Le djihadisme amateur » ou « La sexualité compliquée des super-héros »... Sous l'acuité du regard zeppien, le monde est une scène... de comédie !


Les Nombrils, Tome 7 : Un bonheur presque parfait
10,95

Pour Vicky, le bonheur est total : ses parents la préfèrent enfin ! à son insupportable grande soeur Rebecca, elle sort avec James, beau jeune homme promis au plus bel avenir, et le barbecue familial de fin d'été lui permet d'afficher son insolente réussite à la face de tous les voisins.
Quant à Jenny, elle connaît un double bonheur : avec le musculeux Jean-Franky, elle a les tablettes de chocolat ; avec le gentil Hugo, elle a les attentions de chaque instant.
Karine, elle, a une nouvelle passion et ce n'est pas un garçon : son groupe de musique vient d'être signé par un gros producteur, et son seul léger souci est de remonter le moral à Albin, leader de la formation, qui est en pleine dépression depuis les événements tragiques de l'été (et du tome 6).
Mais la vie est cruelle et le bonheur fragile, surtout quand on triche avec ses propres sentiments.
Heureusement qu'il reste l'amitié.